La protection des droits des enfants

Les principes fondamentaux de la protection des droits des enfants

Le droit international des droits de l’enfant est un ensemble de principes énoncés dans le cadre de la Convention relative aux droits de l’enfant, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989. Cette Convention reconnaît que chaque enfant a des droits fondamentaux qui doivent être respectés. Les articles 3, 6 et 12 de cette Convention énoncent spécifiquement ces principes.

Article 3 : le meilleur intérêt de l’enfant

L’article 3 affirme que «dans toutes les décisions qui touchent les enfants, qu’elles soient le fait d’institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale». Cet article vise à garantir que toute décision prise concernant un enfant prendra en compte ses besoins et son bien-être avant tout autre considération.

Article 6: le droit à la survie et au développement

L’article 6 stipule que «les États parties reconnaissent que chaque enfant a le droit à la vie, à la survie et au développement». Il s’agit d’un principe fondamental qui garantit à chaque enfant le droit à une vie saine et à un développement physique, mental et social complet.

Article 12 : le droit d’expression

L’article 12 stipule que «les États parties reconnaissent aux enfants le droit d’exprimer librement leur opinion sur toutes les questions intéressant les enfants conformément à l’âge et à la maturité». Ce principe est essentiel car il donne aux enfants la possibilité non seulement d’exprimer leurs opinions mais également de participer activement aux processus décisionnels qui affectent leurs vies.

A découvrir aussi  L'accès au droit pour tous : un pilier essentiel de notre démocratie

La mise en œuvre du droit international des droits de l’enfant

Le droit international des droits de l’enfant est mis en œuvre par les États parties à travers divers moyens. Ces moyens comprennent notamment :

  • la ratification et la mise en œuvre effective de traités internationaux relatifs aux droits de l’enfant ;
  • l’adoption et la mise en œuvre effective d’une législation nationale sur les droits de l’enfant ;
  • la promotion active et continue du respect des principes fondamentaux concernant les droits de l’enfant parmi les institutions publiques et privées ;
  • la création d’un système efficace pour surveiller, protéger et promouvoir les droits de l’enfant ;
  • la participation active des organisations non gouvernementales (ONG) spécialisées dans la protection desdroitsde lenfant;
  • laluttecontrelapauvretedessocietespourpromouvoirlesconditionsnecessairespourlebienetredelajeunesse ;



















Conclusion

En conclusion, il est essentiel que les États parties mettent pleinement en œuvre leurs obligations relatives aux principes fondamentaux du droit international relatif aux droitsdesenfa nts. Cesprincipessontenceintevitalpourgaranti rauxenfa ntslesdroitsessenti elspourleurbi ensurvieetleurdeveloppe mentphysique,mentaletsocialcomplet. Seulsdesystemesefficacesdecontroleetdeprotectiondesdroi tsdesenfa ntspeuventassurerqueceux-cisonteffecti vementrespectees.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*