Quels sont les droits des réfugiés ?

Les réfugiés sont des personnes qui résident dans un pays différent de leur pays d’origine et dont ils n’ont pas la nationalité. Ils ne vivent pas dans les mêmes conditions que les vrais habitants du pays dans lequel ils résident. Mais selon les lois en vigueur dans tous les États démocratiques, les réfugiés ont des droits qui leur sont propres et qui leur permettent de vivre dans des conditions agréables malgré leur statut social.

Le droit à la sécurité

Pour tout réfugié, la sécurité est le critère fondamental. Celui-ci a du mal à en jouir surtout lorsqu’il se retrouve dans un pays où il ne connait rien ni personne. C’est pour cela qu’elle est très importante et que les États ont jugé bon de le maintenir en tête de liste sur les droits de ceux-là.

D’abord, pour qu’un réfugié bénéficie de ses droits dans un pays, il faut que l’État le reconnaisse sous ce statut. La majorité des réfugiés non protégés qu’il y a sont des individus que l’État en question ne reconnaît pas dans ses bases de données. Le réfugié à la possibilité de se faire déclarer à l’occasion d’un recensement organisé par le ministère de la sécurité.

Autrement, il peut essayer de joindre les autorités responsables de la sécurité du pays pour attester de son statut. Par une procédure, celui-ci pourra facilement acquérir le statut de réfugié et jouir pleinement des droits qui lui sont établis.

 Le droit de la sécurité consiste à s’assurer que le réfugié concerné est à l’abri du danger là où il habite. Les autorités se doivent d’assurer pleinement ce rôle, autrement ils se retrouveront pénalisés si quelque chose de grave arrivait à ce dernier.

Le droit au non-refoulement

Le droit du non-refoulement fait partie des droits les plus importants qui sont assignés aux réfugiés. Le pays d’accueil n’a pas le droit de chasser les réfugiés qui résident sur son territoire dans leur pays de provenance. Refouler un réfugié est un acte très dangereux qui peut coûter la vie à ce dernier. C’est pour cela que les nations exigent que les réfugiés soient acceptés, peu importe leur pays d’origine.

Les réfugiés ont aussi droit à un emploi. Ils ne doivent pas être en train d’errer dans les rues sans rien faire pour subvenir à leurs besoins et doivent se consacrer entièrement à un travail que l’État leur aura attribué.

Ils doivent être traités de la même manière que les autres et profiter du même salaire que ceux-ci. Ils ont le plein droit d’être intégrés dans leur nouvelle société sans être victimes d’un abus de pouvoir ou d’un racisme.

Le droit au logement

Les réfugiés bénéficient aussi du droit à un logement. Les personnes répondant au nom de ce statut ont habituellement d’énormes difficultés à pouvoir trouver un logement dans leur pays d’accueil. Lorsqu’ils sont confrontés à de pareils problèmes, la loi est dans son devoir de leur trouver un logement qui convient pour garantir leur sécurité.

Les réfugiés ont également droit à une assistance sociale de la part de l’État s’ils ont des difficultés à obtenir l’emploi qui leur revenait de droit. L’assistance sociale dont il s’agit consiste à délivrer à ceux-ci un revenu minimum garanti. Ce dernier s’élève à une somme standard qui varie généralement d’un pays d’accueil à un autre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*